Lors du dernier voyage d’écriture organisé sur l’île d’Ouessant en 2015, les élèves de l’école ont été guidés par les poètes Laure Morali, Guy Prigent et Vinod Rughoonundun, une semaine à recueillir des mots autour de l’île avec la rumeur de la mer, jusqu’à l’élaboration d’un recueil de textes intitulé  » Ouessant le Monde « . C’est durant ce séjour que Jean-Pierre Billois, organisateur du voyage, a évoqué l’idée de créer un festival de poésie ouvert à toutes les cultures, à toutes les fores d’expression poétique.

Ce projet s’inscrit dans une démarche globale pour réinvestir la presqu’île de Saint-Jacut en poésie, afin de valoriser son histoire, sa langue (la parler jaguen) et ses traditions orales. Il s’agit de confronter cette histoire avec d’autres histoires de par le monde, de faire se rencontrer d’autres parcours littéraires, d’autres poètes écrivains qui apportent leur propre regard sur notre territoire de poésie. Il importe de ne pas banaliser les lieux, le paysage jaguen, mais au contraire de faire ressortir les lieux, ce qui faisait sens dans le passé et peut encore faire sens aujourd’hui, même si certains usages ont évolué ou ont disparu. Raconter des histoires, du légendaire, reprendre les mots du parler jaguen pour les faire revivre en poésie tout en laissant venir la poésie monde, celle qui dit la vie d’ailleurs. Et puis, forts de nos racines, de ces histoires, de la culture maritime d’ici, nous pouvons accueillir ceux qui nous visitent, partager leurs regards, leurs représentations.

Et quand à nos projets : une maison de la poésie à Saint-Jacut, des rencontres poétiques annuelles, des ateliers d’écriture, des expositions…

En été, un festival de poésie empruntera les chemins de l’estran ponctués de réalisations plastiques, d’expositions… une journée complète à écouter la poésie, parfois associée à de la musique et finir en beauté par un spectacle empreint de poésie bien sûr.

Voilà donc exposés en quelques lignes les origines et les enjeux de notre association qui au jour d’aujourd’hui compte une trentaines de membres actifs. Presqu’île en poésie est ouverte à tous, sans distinction. Elle accueille toutes celles et tous ceux qui ont tout simplement besoin de poèmes.

Le bureau de Presqu’île en Poésie

extrait de ‘Le Jaguen’, Bulletin municipal de Saint-Jacut-de-la-mer Hiver 2016 n°33

Photo ©Jean-Pierre Billois

Les origines … de l’association

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *