3 pesnées sur “On parle d’Angela Duval et de Jules Gros…

  • 22 novembre 2017 à 10 h 22 min
    Permalien

    Dans le bois
    Sur le tapis mou du bois
    Avancer à pas de velours
    S’asseoir à votre pied
    Dans le clair-obscur et le silence.
    Loin des querelles du monde.
    Écouter le bruissement de votre feuillage…
    Et caresser alternativement
    De la main et de l’oeil…
    Vous appeler à voix basse
    Par vos noms merveilleux:
    Chêne blanc.Tremble
    Érable. Charme
    Bourdaine.Osier.Bouleau blanc
    Mes mille amis muets!…

    Anjela Duval
    Quatre poires
    Mignoned Anjela, Kuzul ar brezhoneg et Paol Keineg 2003

    Répondre
  • 22 novembre 2017 à 10 h 29 min
    Permalien

    Ce poème ci-dessus « Dans le bois » de Anjela Duval est paru dans un recueil bilingue, intitulé « Quatre poires »
    et traduit du breton par Paol Keineg , il a été écrit le 2 décembre 1971.
    Voir aussi le site http://www.breizh.net/anjela

    Répondre
  • 22 novembre 2017 à 10 h 35 min
    Permalien

    excusez-moi une petite erreur de date le poème est du 2/12/1967 et non pas 1971,merci de corriger!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *