Suis-je paresseuse ?

Je me pose la question,
M’interroge soudain avec incertitude,
Et nonobstant ma récente inquiétude,
Je m’analyse sans concession ;
Je rechigne parfois à faire certaines tâches :
Je n’ai pas d’ardeur à faire le repassage,
Je n’ai pas d’entrain à faire du grand ménage,
Quant à faire les vitres, ma journée me gâche.
Ne serais-je courageuse que par la force des choses ?
Alors que n’ayant pas le choix,
Je m’exécute sans joie.
Je l’avoue ce que l’on m’impose
Me rebute souvent,
Fais-je partie des fainéants ?
De plus en plus en vieillissant,
Le travail, les corvées je trouve ça rasant
Et bien que la raison me pousse à être docile
l’acceptation n’est pas toujours facile !
Ressemblé-je à un pou, une couleuvre ,un bradype ?
Au premier abord, je n’en ai pas le type.
J’aime créer, réaliser selon mes envies,
Peindre, dessiner ,écrire la poésie,
Bricoler, jouer à la pétanque,
D’activités je ne suis pas en manque.
Ces contradictions aux réponses objectives,
Me laissent pourtant très dubitative,
Car je vous le confie en toute bonne foi,
Que si j’en avais eu la possibilité,
A maintes reprises je serais restée chez moi,
A glandouiller et à bouiner en toute simplicité.

Louise Montagne, octobre 2017

Suis-je paresseuse ?

Un avis sur « Suis-je paresseuse ? »

  • 23 décembre 2017 à 13 h 31 min
    Permalien

    Ne te pose plus la question Louisette, tu es une vraie paresseuse! Et comme toutes les vraies paresseuses , tu nous as bien montré que tu étais capable de remuer des montagnes!( avec ou sans jeu de mots)
    Bravo pour ton talent, ta sincérité et ton humour…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *