Être d’ici ou bien d’ailleurs
Vouloir être ici ou ailleurs
Est-ce un désir ou un malheur ?
La culbute du jeu de dés ? ou un destin à composer ?
La question m’a tarabustée
Et j’ai voulu me renseigner
À ma famille, à mes voisins, à mes amis,
J’ai demandé suis-je d’ailleurs ou bien d’ici ?
À l’unisson ils m’ont tous dit : tu es d’ici, tu es d’ici !
L’envie m’a prise d’être d’ailleurs
Et aussitôt je suis partie pour un ailleurs indéfini
Indéfini c’est vite dit car chacun sait que le monde est fini
J’ai échoué à Biribi et aussitôt j’ai questionné
Les fous, les sages et les paumés
À l’unisson ils m’ont tous dit : tu es d’ailleurs, tu es d’ailleurs !
De leur discours j’étais ravie et j’ai choisi leur compagnie
Des mois, des ans, j’étais d’accord pour toute la vie
Quand un voyageur est paru
À l’un des angles de ma rue
Tu es d’ici, tu es d’ici m’a t il crié
J’en étais fort désappointée
Et j’ai voulu le détromper
Pas du tout m’a t il répondu
Tu as choisi de vivre ici… et ton ailleurs a disparu
Sur le champ je retournai à mon ici sachant qu’il était devenu mon ailleurs
Et que la quête d’absolu ne doit pas être interrompue

Dominique Verdé de Lisle, 2019

Sur le thème ‘Ailleurs’, 1 poème de Dominique Verdé de Lisle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *