L’EXCEPTION QUI…

Toujours un cri pour naître

Comme pour prévenir

Qu’en ce jour on pénètre

Un temps sachant sévir…

Toujours d’autres arrivent

Dans nos nombreux après

Qui connaît leurs secrets

Pourquoi cette offensive

Au milieu de bonheurs

Où même là les pleurs

Ont l’âme possessive ?

Toujours -ou pas- un cri

Dans l’ultime échéance

Quand s’en va notre esprit…

Fin de cette allégeance ?

            Didier Colpin

Sur le thème « Le Cri » un poème de Didier Colpin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *