Le 4 août, 2è journée du festival, 11h30 à la Maison de la Mer,  la présidente du jury, Yvonne Le Meur-Rollet a remis les prix du Comice poétique.

Je cite ci-dessous les propos :

« Nous allons procéder à la remise des prix du Comice poétique 2018, le 1er concours de poésie organisé par notre association Presqu’île en poésie. Pour ce concours, que nous avons annoncé au cours de nos apéros poétiques mensuels, annonces répétées sur le site, ainsi que par des articles parus dans la presse locale Le Petit Bleu, Le Télégramme, et Ouest-France, nous avons reçu une quinzaine de poèmes, tous dans la catégorie adultes. Mais, malgré le nombre modeste de participants, nous avons été d’accord pour reconnaître que la qualité était au rendez-vous. Quand je dis nous, je parle du jury que j’ai l’honneur de présider cette année. Ce jury, composé de 9 personnes, toutes amateurs, lecteurs ou auteurs de poésie , s’est penché avec beaucoup de sérieux et d’intérêt sur les textes qui lui ont été soumis . Le choix des lauréats s’est fait à l’issue d’ un vote à bulletin secret. En tant que présidente, je me suis abstenue de voter. Après le dépouillement des votes, nous avons pu décerner un prix à chacun des trois textes qui ont obtenu le plus de voix. Le règlement demandait aux participants de présenter leurs textes de façon anonyme et, seule Claire, qui a été chargée du secrétariat, connaît l’identité des auteurs des textes primés.
Nous allons donc lui demander de venir nous dévoiler les noms des lauréats. »

Le 3e prix est attribué au texte « Peuples nomades » dont l’auteur est Maryvonne Goïc, de Bruz (35 170)

Le 2e prix est attribué au texte « Traversée » dont l’auteur est Annïck Carré, de Chartres de Bretagne ( 35 131)

Le 1er prix est attribué au texte « Rêve de nomade » dont l’auteur est Liliane Catoire-Lenglet, de Nevers (58 000)

Les lauréats sont appelés à tour de rôle pour recevoir leurs prix, des recueils de poésie et des CD offerts par les libraires et les auteurs présents sur le festival. Les poètes sont invités par la présidente à lire leurs textes devant l’assistance attentive et conquise qui les applaudit avec enthousiasme.

Puis la présidente du jury reprend :
« Je voudrais ajouter à l’intention de ceux qui n’ont pas fait partie des lauréats qu’ils n’ont pas pour autant démérité, que nous avons pris beaucoup de plaisir à découvrir leurs poèmes qui ont su toucher les jurés par leur musique, par leurs images et par les messages qu’ils ont fait passer.   Merci à tous de votre participation, merci de nous avoir surpris, charmés, émus, merci de continuer à écrire et à faire vivre la poésie ».

Sous l’œil de © Wilfrid Serizay

Sous l’œil de © Marianne Frank

 

Remise des prix du Comice poétique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *