Vendredi matin d’été,
Rue du châtelet,
Il faut ouvrir grand les fenêtres des maisons
Pour y laisser rentrer les senteurs enivrantes aux couleurs du monde.
Odeurs des mets de la Bretagne à la Chine
en passant par la Provence, l’Espagne, le Maroc, l’île Bourbon.
Galette saucisse,
olives en saumure,
poulets grillés,
Pizza, paëlla, couscous
Fruits de saisons,
Samoussa, rougaille, massalé
La rue du châtelet devient rue du monde,
Rue des saveurs, rue des senteurs.
Il est onze heures, il est midi
Les arômes fusionnent au soleil,
se répandent en brume odorante.
Les papilles flattées s’impatientent.

Jean-Pierre Billois, novembre 2017

Vendredi matin d’été…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *